Découverte

Le THCH : la relève du HHC et du THC ?

THCH

Dans l’univers en constante évolution des cannabinoïdes, une nouvelle découverte suscite l’intérêt : le Tetrahydrocannabihexol (THCH). Ce composé, cousin éloigné du THC bien connu, se démarque par sa structure moléculaire unique et ses effets potentiellement puissants. Alors que la science explore encore les profondeurs du cannabis, le THCH se présente comme un sujet fascinant pour les chercheurs et les amateurs de cannabinoïdes.

Depuis l’interdiction, un grand nombre de consommateur de cannabis légal recherche son remplaçant… Certains cannabinoïdes comme le H4CBD, le THCP, le HHCPO, ou encore le THCV ont prétendu être à la hauteur or dans les faits, c’est un peu différents. Le H4CBD et le THCV sont considéré comme des alternatives au CBD avec plus ou moins de puissance, quant le THCP et le HHCPO qui aurait pu être parfait se sont révélé être trop différent avec des effets beaucoup trop présent dans le temps, certains affirme ressentir une sensation d’euphorie et de lourdeur durant plus de 24h, ce qui peut être handicapant. Le THCH pourrait-il être le cannabinoïde que de nombreux consommateurs attend ? Nous tentons de répondre à cette question dans cette article tout en abordant en autres son origine, et sa structure moléculaire. Plongez dans le futur, bientôt le THCH sera partout !

Qu’est ce que le THCH ?

Le Tetrahydrocannabihexol est un cannabinoïde récemment identifié et étudié. Il est chimiquement similaire au THC (tetrahydrocannabinol), le composant le plus connu du cannabis pour ses effets psychoactifs. La particularité du THCH réside dans sa structure moléculaire unique, caractérisée par une chaîne latérale n-hexyle constituée de six atomes de carbone. Cette différence structurelle pourrait influencer la façon dont le THCH interagit avec les récepteurs cannabinoïdes dans le corps, potentiellement conduisant à des effets différents ou plus intenses que ceux du THC.

Des recherches préliminaires suggèrent que le THCH pourrait posséder une puissance psychoactive significativement supérieure à celle du THC Delta-9, le cannabinoïde le plus abondant et actif dans le cannabis. Les études indiquent que le THCH pourrait être jusqu’à dix fois plus fort que le THC Delta-9. Cette puissance accrue en fait l’un des cannabinoïdes les plus psychoactifs identifiés à ce jour.

CBD | Sativa | CBD Francec | D9THCH structure
Structure molécule tétrahydrocannabihexol

Les origines du THCH

Le Tetrahydrocannabihexol (THCH) a été découvert en 2020 par une équipe de chercheurs italiens, menée par Dr. Cinzia Citti, dans le cadre de recherches continues sur les composés du cannabis. Cette découverte a été publiée dans le journal scientifique “Nature”. Comme de nombreux cannabinoïdes, le THCH a été identifié grâce à des techniques analytiques avancées, telles que la chromatographie en phase gazeuse et la spectrométrie de masse, qui permettent d’étudier en détail la composition chimique du cannabis. La découverte du THCH s’inscrit dans une série de découvertes de nouveaux cannabinoïdes, soulignant la complexité et la richesse du cannabis en tant que plante médicinale et sujet de recherche scientifique.

La disponibilité de ce cannabinoïde est relativement rare, et il se trouve en concentrations beaucoup plus faibles par rapport à des cannabinoïdes plus connus comme le THC et le CBD. La présence de THCH dans le cannabis dépend de facteurs tels que les souches spécifiques, les conditions de croissance, et les processus de récolte et de curing.

Quels sont les effets du THCH ?

Bon à savoir : Les informations sur les effets et les propriétés du tétrahydrocannabihexol (THCH) sont encore assez limitées, car il s’agit d’un cannabinoïde relativement nouveau et peu étudié. Elles doivent être pris au conditionnelles et non comme des affirmations scientifiques et avérées.

Le tétrahydrocannabihexol se distingue dans le monde des cannabinoïdes par ses effets particulièrement intenses et sa durée d’action étendue. Ce composé unique semble offrir une gamme d’effets variés. Parmi ceux-ci, on note une euphorie prononcée, qui est souvent recherchée pour ses propriétés récréatives et relaxantes. De plus, le THCH semble apporter un soulagement significatif de la douleur, un effet particulièrement pertinent pour les personnes souffrant de douleurs chroniques ou aiguës.

Outre ces effets, le THCH contribue à une détente mentale et physique profonde, une caractéristique commune à de nombreux cannabinoïdes mais qui, dans le cas du THCH, pourrait être plus marquée en raison de sa puissance accrue. Cette relaxation peut être bénéfique pour les personnes souffrant de stress, d’anxiété, ou de troubles liés au sommeil. En parallèle, une augmentation de l’appétit est également observée, ce qui peut s’avérer utile dans le traitement de conditions telles que l’anorexie ou la perte d’appétit due à certaines maladies ou traitements médicaux.

Un autre aspect notable de ce cannabinoïde est sa capacité à réduire l’inflammation. Cette propriété pourrait avoir des implications importantes dans le traitement de diverses affections inflammatoires, telles que l’arthrite ou la colite.

Ce qui distingue vraiment cette nouvelle molécule, cependant, c’est la durée prolongée de ses effets. Il est rapporté que ses effets cérébraux et physiques peuvent durer jusqu’à deux fois plus longtemps que ceux du THC traditionnel, ce qui en fait un candidat de choix pour des applications prolongées sans nécessiter de doses fréquentes.

Ces caractéristiques positionnent le THCH comme un acteur potentiellement majeur dans le domaine des cannabinoïdes isolés et singuliers. Il offre des perspectives intéressantes, tant pour les applications thérapeutiques que pour l’usage récréatif, et souligne l’importance d’une recherche approfondie pour explorer pleinement son potentiel et comprendre ses implications à long terme sur la santé.

CBD | Sativa | CBD Francec | Design sans titre 3
Représentation des effets potentiels du tétrahydrocannabihexol !

Le THCH en comparaison avec le CBD, THCP, THCV et le HHC

Le tétrahydrocannabihexol (THCH), tout comme d’autres cannabinoïdes comme le tétrahydrocannabiphorol (THCP), le cannabidiol (CBD), et le tétrahydrocannabivarine (THCV), a ses propres caractéristiques uniques. Voici une comparaison de ces différents cannabinoïdes :

THCH vs THCP :
  • THCH : Comme mentionné précédemment, il est connu pour sa puissance élevée et sa durée d’action prolongée. Il se lie aux récepteurs cannabinoïdes avec une forte affinité, ce qui pourrait expliquer sa puissance accrue par rapport au THC standard.
  • THCP : Ce cannabinoïde est encore plus puissant que le tétrahydrocannabihexol. Il a une chaîne latérale plus longue que le THC, ce qui lui permet de se lier avec une plus grande affinité aux récepteurs CB1 et CB2. Le THCP peut être jusqu’à 30 fois plus puissant que le THC classique. Pourtant son effet à longue durée semble mal supporté par certains consommateur.
THCH vs CBD :
  • THCH : Principalement connu pour ses effets psychoactifs, similaires mais plus intenses que ceux du THC.
  • CBD : Contrairement au THCH, le CBD n’est pas psychoactif. Il est surtout connu pour ses effets apaisants, anti-inflammatoires et analgésiques. Le CBD est largement utilisé pour traiter diverses conditions médicales, y compris l’épilepsie, l’anxiété, et certains troubles du sommeil.
THCH vs THCV :
  • THCH : A une action prolongée et une puissance élevée, ce qui le rend potentiellement utile pour un soulagement durable.
  • THCV : Bien que chimiquement similaire au THC, le THCV a des effets quelque peu différents. À faibles doses, il peut atténuer certains effets du THC, mais à des doses plus élevées, il peut produire des effets psychoactifs similaires. Le THCV est également étudié pour ses potentiels effets sur la régulation de l’appétit, la perte de poids, et la régulation de la glycémie.
THCH vs HHC :
  • THCH : Comme mentionné, le THCH est connu pour sa puissance élevée et sa durée d’action prolongée. Il est un homologue hexyle du THC, avec une structure chimique légèrement modifiée qui pourrait augmenter son affinité pour les récepteurs cannabinoïdes, ce qui explique sa forte puissance.
  • HHC : Le HHC est une forme hydrogénée du THC. La principale différence entre le THC et le HHC réside dans la saturation de la structure moléculaire du HHC, qui le rend plus stable et potentiellement plus résistant à la dégradation oxydative. Le HHC a des effets psychoactifs similaires à ceux du THC, mais il est souvent décrit comme étant légèrement moins puissant. Il partage plusieurs des mêmes effets que le THC, tels que l’euphorie, la relaxation, et les effets analgésiques.

Comment est fabriqué le THCH ?

La fabrication du tétrahydrocannabihexol (THCH) n’est pas largement documentée dans la littérature scientifique publique, en partie parce que c’est un cannabinoïde relativement nouveau et peu étudié. Cependant, on peut déduire les méthodes potentielles de fabrication basées sur la façon dont d’autres cannabinoïdes sont synthétisés et extraits.

  1. Extraction Directe : Si le THCH est présent naturellement dans certaines variétés de cannabis en quantités suffisantes, il pourrait être extrait directement de la plante. Cette extraction impliquerait probablement des méthodes similaires à celles utilisées pour extraire le THC, telles que l’extraction au CO2 supercritique, l’extraction à l’éthanol, ou l’extraction au butane. Malheureusement, le taux de THCH dans le chanvre ou le cannabis dépasse rarement les 1%. Une extraction naturelle serait donc impossible financièrement parlant. Personne ne pourrait s’en offrir. Il faudrait 90kg de fleur disposant d’un taux de 1% pour extraire un distillat à 90% pure.
  2. Synthèse Chimique : Le THCH peut également être synthétisé en laboratoire en modifiant chimiquement d’autres cannabinoïdes. Cette méthode impliquerait la manipulation de la structure chimique du THC ou d’autres cannabinoïdes pour créer la chaîne alkyle spécifique qui caractérise le THCH. Actuellement, le THCH présent sur le marché est créé de cette manière. Voilà pourquoi il s’agit d’un cannabinoïde semi synthétique. Le terme semi-synthétique désigne un type de cannabinoïde naturellement présent dans le chanvre mais dont la création nécessite l’intervention d’une synthèse chimique.
  3. Modification Génétique : Une autre approche potentielle pourrait impliquer l’utilisation de techniques de biotechnologie pour modifier génétiquement des plantes de cannabis afin de produire de plus grandes quantités de THCH. Cette méthode serait à la pointe de la technologie et n’est pas encore utilisée pour la production de cannabinoïdes. La plupart des producteurs ayant des connaissances en génétique tente principalement de créer les meilleures CBD possible avec un taux de THC très faible afin d’être légale en France et dans l’Union Européenne.

Il est important de noter que la production de cannabinoïdes comme le THCH peut être complexe et nécessite souvent des équipements spécialisés et une expertise en chimie. De plus, la légalité de la production et de l’extraction de cannabinoïdes peut varier selon les juridictions, et doit être prise en compte lors de la fabrication de tels composés. Voilà pourquoi le prix des nouveaux cannabinoïdes est souvent très élevés ! Les laboratoires doivent rentabiliser leur investissement dans un temps limité avant leur interdiction.

Le THCH est-il légal en France ?

Le THCH est actuellement légal en France en janvier 2024. Cela pourrait changer à l’avenir, mais tant que les autorités ne désignent pas spécifiquement ce cannabinoïde comme étant interdit (illégal), il sera considéré comme légal et pourra être consommé. Toutefois, tout comme avec le THCP, le THCV, ou le HHCPO, il est important d’informer les consommateurs que le THCH est un cannabinoïde puissant, possédant des propriétés euphorisantes qui peuvent être intenses et qui, dans certains cas, peuvent produire des effets indésirables comparables à ceux du THC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *